Auteur Sujet: courant de masse et effet miroir  (Lu 2105 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

archives

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 148
    • Voir le profil
courant de masse et effet miroir
« le: mars 25, 2014, 07:13:02 am »
8-06-2006
Je suis un nouveau utilisateur de MEB, je travaille sur l'effet de charge sur un composite contenant différents taux d'humidité. y a t-il des précautions à tenir compte avant de réaliser l'essai courant de masse et l'effet miroir? (l'eau est un milieu dipolaire)
Pour la réalisation de l'effet miroir et le courant de masse, y a-t-il une influence de l'épaisseur de l'échantillon sur les résultats? ( je travaille sur des composites à matrice polymère)
BEN BRAHIM Hamdi

archives

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 148
    • Voir le profil
Re : courant de masse et effet miroir
« Réponse #1 le: mars 25, 2014, 07:14:20 am »
1° L'effet miroir résulte de la formation d'équipotentielles consécutives à l'implantation d'une charge Q dans un isolant. Si l'épaisseur, e, de l'isolant est assez grande pour que le courant de conduction de l'isolant soit négligeable et donc que Q soit stable (il faut en particulier que le range R soit <<e), l'épaisseur e ne peut modifier les équipotentielles que par les images électriques multiples symétriques de la charge Q par rapport au plan du porte échantillon. En effet miroir quantitatif, cet effet a été calculé par Coelho. A mon avis il est du second ordre par rapport aux différences entre Q (injecté) et Q(implanté) Voir plus bas la réponse à Guezenoc.

2° On oublie trop souvent que le courant de masse est la somme algébrique de deux courants: courant de fuite (ou d'évacuation) + courant d'influence. L'évolution au cours du temps de ces 2 composantes est differente mais l'humidité peut induire une conductivité superficielle accroissant le courant de fuite.
Voir : O. Jbara et al. NIM B 197(2002)114
         J.Cazaux Ecole d'été GN MEBA Grenoble 2006
Réponse de Jacques Cazaux (jacques.cazaux@univ-reims.fr)